Côte d’Ivoire: le « NON » l’emporte dans un sondage pour l’abrogation de la durée du mandat présidentiel

Article : Côte d’Ivoire: le « NON » l’emporte dans un sondage pour l’abrogation de la durée du mandat présidentiel
Étiquettes
8 janvier 2016

Côte d’Ivoire: le « NON » l’emporte dans un sondage pour l’abrogation de la durée du mandat présidentiel

Ce mercredi 6 janvier 2015, une des activistes web les plus influentes de Côte d’Ivoire, Nnenna  Nwakanma a fait un sondage pour avoir l’avis de ses followers de Twitter et Facebook sur l’abrogation de la durée du mandat présidentiel en Côte d’Ivoire.

Certains pourraient trouver la chose banale, mais j’ai décidé de me pencher dessus. J’ai voulu immortaliser le sujet pour qu’il serve un jour au cas où…

Les résultats du sondage…

Il en est sorti que [Comme l’indique le sondage plus haut], 73% des followers de cette activiste web ne sont pas pour cette abrogation.  13% veulent sont application. Et 8% de l’échantillon des 43 votants pensent que cette question est à étudier. 73% de personnes seraient donc contre un 3ème mandat présidentiel.

Je pense pour ma part que ce sondage qui n’a duré que 24 heures devait être reconduit. Un temps plus large pourrait permettre ainsi à grand nombre d’internautes de pouvoir se prononcer sur la question. Les résultats pourraient alors plus refléter la réalité. 

S’il est vrai que [comme la publication le dit] c’est un ministre qui le demande, cette information [le résultat du sondage] doit être regardée de près  dans les prises de décisions de nos gouvernants actuels. En effet comme on le dit chez nous à Abidjan, « C’est dans amusement on dit la vérité ». Il ne faut pas alors pas minimiser ce genre de « jeu » sur internet.

Nous sommes donc emmenés à alerter nos dirigeants que « mieux vaut prévenir que guérir ».  Dans notre société, beaucoup de personnes préfèrent ne plus parler de certains sujets sensibles. Ce genre de « jeu » permet donc d’avoir des « vrais » avis. Cachées derrière leurs claviers d’ordinateur ou de téléphone, certaines personnes se sentent très fortes. Elles se permettent donc de dire réellement ce qu’elles pensent du système dans lequel elles se trouvent.

Partagez

Commentaires