PEACE-CI veut des élections apaisées en Côte d’Ivoire

22 octobre 2015

PEACE-CI veut des élections apaisées en Côte d’Ivoire

Mariam Dao Gabala

La Plateforme des organisations de la société civile pour des Élections Apaisées, Crédibles et Equitables en Côte d’Ivoire (PEACE-CI), a organisé un MeetUp à l’attention du citoyen web 2.0 à l’espace Welly au 2 Plateaux, ce mercredi 21 octobre 2015. Des blogueurs et acteurs du web ont échangé sur l’engagement du citoyen web 2.0 en période électorale, entre 19 h et 21 h. Le speaker principal était Fernand Dédeh, Journaliste, Blogueur et web activiste [Ancien Chef de Service Sport de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI)].

Au cours de cette rencontre organisée avec l’appui financier de la fondation OSIWA (Open Society Initiative for West Africa), les orateurs du jour ont donné des directives sur la posture à adopter en période électorale. Ce fut l’occasion pour les personnes présentes de se familiariser avec le code de déontologie et d’éthique du journaliste ivoirien qui pourrait s’appliquer aux médias numériques à savoir les blogueurs et les producteurs de contenus web – principalement sur les réseaux sociaux. Fernand Dédeh a permis d’avoir une meilleure compréhension du blogging et les mécanismes d’interaction sur le web, notamment en période électorale. « Un blogueur n’est pas forcément un journaliste », il a fallu donc améliorer les connaissances des professionnels des médias sur la fonction et le rôle du citoyen 2.0 ou des blogueurs afin qu’ils soient suffisamment informés en tant que diffuseurs de l’information auprès des populations. « Il faut faire très attention et maitriser les textes législatifs, car les textes s’imposeront aussi aux blogueurs » a informé Fernand Dédeh. Les blogueurs qui ont participé à cette rencontre ont pu avoir des astuces pour améliorer les contenus en temps d’élection. 

Après l’exposé de Monsieur Dédeh, ce fut au tour de Mme Mariam Dao Gabala, coordinatrice de PEACE-CI de mieux nous faire connaître cette plateforme qui milite pour la paix. Nous avons donc pu savoir que l’objectif de PEACE-CI est de faire la veille électorale et non de publier, ni les tendances ni les résultats des élections. Il est vrai qu’environ 2000 observateurs seront mandatés pour faire la couverture de l’élection du 25 octobre à venir, mais seule la Commission Electorale Indépendante est habilitée à diffuser les résultats du scrutin. Les observateurs de la plateforme auront pour rôle de donner des informations sur le déroulement du scrutin sans pour autant donner des chiffres, ni les tendances. Ces 2 heures de débat nous ont permis de discuter des apports et des limites de l’usage des réseaux sociaux en période d’élections.

Nous attendons de voir la phase pratique des observations qui seront faites, par cette organisation de la société civile, pendant ces élections présidentielles du 25 octobre 2015.

Partagez

Commentaires