Ferkéssedougou ville du tchologo : 5 choses à savoir avant de vous y rendre

Article : Ferkéssedougou ville du tchologo : 5 choses à savoir avant de vous y rendre
12 janvier 2018

Ferkéssedougou ville du tchologo : 5 choses à savoir avant de vous y rendre

La caravane de formation ANSUT Blog camp organisée par l’Agence Nationale des Télécom-TIC en collaboration l’Union Nationale des Blogueurs de Côte d’Ivoire a déposé ses valise à Ferkessédougou. C’était du 5 au 9 janvier 2018. Objectif, former des communautés de cette localité de la Côte d’Ivoire à l’usage des TIC. Thème principal: « Les TIC pour l’autonomisation de nos communautés ».

Certains membres la délégation connaissaient déjà Ferkessédougou, ville de la région du Tchologo. Par contre, c’était une découverte pour la plupart des formateurs et organisateurs de l’ANSUT Blog Camp. Je suis sûr que plusieurs ivoiriens ne connaissent pas non plus cette ville. Je vous donne donc dans cet article, 5 choses à savoir avant de vous rendre à Ferkessédougou.

  1. L’harmattan de Ferkessédougou est différent de celui d’Abidjan

En janvier, l’harmattan règne en maître sur la ville. Je ne sais ce qu’il en est pour les autres mois de l’année.  Mais je puis vous confirmer qu’il faut se préparer au froid si vous voulez visiter Ferkessédougou. Le vent est sec et chaud en journée. Mais le soir la température chute considérablement. Pour pallier au vent sec et chaud pouvant avoir des incidences sur la peau, il faut alors avoir une « pommade » dans votre valise. Si vous l’oubliez, ne vous inquiétez pas, vous allez certainement trouver du beurre de karité [de très bonne qualité] au marché de la ville.

  1. Ferkessédougou a de belles rues

Pour ce que j’ai pu voir, beaucoup rues de Ferkessédougou sont bitumées et très propres. Je j’ai pas eu le temps de bien visiter dans la ville, mais je puis vous assurer que les voies que nous avons pratiquées étaient propres. Si vous y allez avec votre voiture, vous n’avez pas à craindre pour vos amortisseurs.

  1. Ne vous hasardez pas à sortir après 22 heures

Ne vous hasardez pas sortir après 22H ! Pas que la ville soit dangereuse, mais parce qu’à cette heure, la vie s’arrête dans les quartiers hormis le centre-ville. Si vous n’avez de véhicule, il vous sera donc difficile de faire un tour en ville. Les taxis ne circulent plus à partir de 22H. Et contrairement à plusieurs villes du centre et du nord de la Côte d’Ivoire, il n’y a pas de Taxi-Motos à Ferkessédougou. « C’est une politique des autorités de la commune » m’a-t-on fait savoir quand j’ai demandé pourquoi. La solution palliative que je vous conseille, c’est d’avoir une connaissance dans la ville véhiculée. Elle pourra vous faire sortir et rentrer lors de vos sorties nocturnes.

  1. Principal moyen de transport personnel, la moto

Le moyen de transport principal de la ville, c’est la moto. Les motos circulent à cœur joie sur ces belles voies bitumées dont j’ai parlé au premier point. « Un jeune qui s’en sort doit posséder, en priorité, une moto. Surtout qu’elles ne coûtent pas cher.» m’a affirmé un jeune de Ferkessédougou venu participer à la formation de l’ANSUT Blog Camp.

  1. Une population accueillante et chaleureuse

Pour les 4 petits jours passés à l’hôtel et dans nos différentes démarches pour l’organisation de l’ANSUT Blog Camp, j’ai rencontré des personnes ouvertes, accueillantes et chaleureuses.

Si j’avais la possibilité d’y retourner ? Ce serait avec plaisir. La note que je donne à cette ville de l’intérieur du pays, 7/10.

Partagez

Commentaires

Serge kouakou
Répondre

Tu as suscité en moi l‘envie de découvrir le Nord de la cote d‘ivoire en général, et Ferkessedougou en particulier.
J‘ai hâte de tester l‘hospitalité de ces peuples courageux et braves, ainsi que les mets culinaires de cette region.

ABIDJANAIS
Répondre

Je te le conseille vivement.

Broby
Répondre

Bonjour l'Abidjanais,

En faisant des recherches sur les communes d'Abidjan, je suis tombé sur votre blog. J'ai bien aimé votre style d'écriture, simple et léger.

Votre article sur les communes d'Abidjan m'a permis d'avoir une idée rapide et claire sur celles-ci.
Serait-il possible de vous écrire en privé pour en savoir plus ? Je suis novice en la matière et j'aimerais approfondir un peu le sujet. Si vous êtes d'accord pour échanger, envoyez-moi un mail.

Merci pour le bolg, c'est cool !

ABIDJANAIS
Répondre

Cool ! marckandy.a@gmail.com

Jo Mak
Répondre

Coucou ! Je suis tout à fait d'accord avec vos propos. Cependant, je n'ai pas eu de gros difficultés à trouver du boulot après ma formation en TIC. Le site https://www.talenteum.com/cote-divoire/ m'a aidé à démarrer mon carrière. Je conseillerai vivement les jeunes à jeter un coup d'oeil !