L’effectif de Brassivoire est composé à 93% d’ivoiriens

29 novembre 2016

L’effectif de Brassivoire est composé à 93% d’ivoiriens

Brassivoire

La concurrence entre des produits des mêmes catégories est pour la plupart du temps à l’avantage des consommateurs. C’est ce que nous constatons depuis quelques semaines en Côte d’ivoire. Cela est advenu avec la mise sur marché d’une nouvelle bière produite par Brassivoire. Pour info, cette brasserie est implantée il y a seulement quelques mois.

Le monopole brisé par Brassivoire…

Brassivoire est, en effet, venue avec sa nouvelle bière appelée Ivoire, pour titiller un peu le monopole absolu de Solibra. Solibra est la plus vielle brasserie de Côte d’Ivoire. 

Est-ce pour longtemps ?

Pour ce que j’ai pu voir, je peux dire que cette bière est vraiment en train de faire peur à la grosse machine de distribution qui était en place. D’aucuns même vont jusqu’à dire que Solibra, a commencé à employer des méthodes pas catholiques pour intimider les commerçants, qui ont commencé à commercialiser à la fois la bière Ivoire de Brassivoire et la leur. N’ayant pour le moment pas de preuves concrètes, je ne vais pas m’aventurer sur cette voie.

Et le côté emploi ?

N’étant pas un gros consommateur de bière, le volet que j’ai voulu suivre dans cette bataille de concurrence entre les anciens et les nouveaux brasseurs, est celui de l’emploi. En effet je me suis rapproché de certaines sources proches de l’entreprise Brassivoire, pour savoir avec combien de mes frères ivoiriens elle travaille. J’ai donc pu avoir avec exactitude le nombre de collaborateurs de Brassivoire selon le tableau ci-dessous : 

LocauxExpatriésTotal
Brassivoire1529161
Stagiaires10414
Personnel temporaire14014
Total17613189

 

Je pu aussi voir dans un article de presse que «selon son Directeur Général de Brassivoire, à l’avenir c’est 700 emplois directs et 4000 emplois indirects qui seront créés».


En plus de venir faire bénéficier le consommateur lambda de cette concurrence qui ne dit pas son nom, Brassivoire vient offrir un emploi direct à 176 jeunes ivoiriens, soit plus de 93% de son effectif. Je pense pour ma part que cette nouvelle brasserie a déjà commencé son rôle d’entreprise citoyenne que le gouvernement encourage tant. Même si beaucoup reste à faire, il est bon d’encourager ce qui se fait déjà.

Partagez

Commentaires