Sport en Côte d’Ivoire: Lettre ouverte à Sabri Lamouchi

18 novembre 2013

Sport en Côte d’Ivoire: Lettre ouverte à Sabri Lamouchi

Sabri Lamouchi

Après la qualification des Éléphants de Côte d’ivoire à la coupe du monde de football 2014 au Brésil, le jeune abidjanais que je suis, fan du football, amoureux de son équipe nationale, écrit une lettre fictive à Sabri Lamouchi, le sélectionneur de l’équipe nationale de football de Côte d’Ivoire. Et cela se fait dans un esprit fair play et comique.

 Bonjour Coach Sabri,

Je suis presque certain que tu t’attendais à une lettre de ce genre venant de la part d’un ou de plusieurs ivoiriens. Si certains l’ont déjà fait, lis aussi la mienne car elle ne sera pas de trop. Je tiens d’abord à te dire merci d’avoir rempli ta mission. En effet, le 28 mai 2012 quand tu prenais la tête de notre équipe nationale, ta mission était de nous qualifier pour le mondial brésilien. C’est chose   faite, merci donc! Quelle est donc ta prochaine  mission avec la Dream Team de l’Afrique en matière de football ? Ne me dis pas que c’est de gagner la coupe du monde en tout cas. Je n’aime pas trop tout ce que les ivoiriens disent de toi ; mais à y regarder de très près, ils n’ont pas totalement tort. Bon nombre d’entre nous (les passionnés de football en Côte d’Ivoire) a contesté ta nomination à la tête de nos pachydermes sous prétexte que tu n’avais jamais entrainé une équipe nationale avant la notre, donc tu étais sans expérience. Quand j’ai appris que ton copain  Sidy Diallo t’avait préféré à de grands entraîneurs de renom, j’ai tiqué et même failli piquer une crise. Je savais qu’il allait être difficile de faire de grandes choses avec toi. La preuve, notre élimination en quart de finale contre le Nigéria alors que tous les observateurs du monde du football nous accordaient au moins la finale de la CAN 2013. Mais comme tu ne t’appelle pas Zahui, ton copain Sidy t’a défendu mordicus nous faisant savoir qu’il ne t’avait jamais demandé de gagner la coupe d’Afrique, mais plutôt de nous qualifier pour le mondial brésilien. Puisque tu as réussi ta mission et que je t’aime bien, je vais te donner un conseil de petit frère. Avec ce style jeu – je dirais même avec ce jeu décousu – que tu as donné à notre équipe, je te promets que nous ne pourrons pas obtenir un seul point au mondial, donc démissionne. Tu as en mémoire ton premier vrai test contre le Mexique non? Le 14 août dernier Mexique nous battait 4-1, juste pour te rappeler. Pour éviter le ridicule au Brésil, je te conseille de partir de la tête des Eléphants. Il y a plusieurs ivoiriens qui pensent comme moi hein. La preuve, une page Facebook créee pour ton départ fait le buzz actuellement. Ahi tu ne savais pas quoi ! Clique ICI pour voir combien de fois les ivoiriens veulent que tu partes. Je suis Community Manager donc je suis bien placé pour te dire qu’une page Facebook qui fait environ 9000 fans en moins de trois jours sans promotion, c’est vraiment rare. En tout cas moi tu ne m’as pas encore convaincu avec les Eléphants. Bon je ne vais pas être trop long. Je sais que mon message est suffisamment clair ; mais comme j’ai tes contacts, je saurai t’écrire toute fois où j’aurai quelque chose d’autre à te dire. Réfléchis bien et quitte la tête de l’équipe de Côte d’Ivoire pour le na pas te  faire humilier…

 Un homme prévenu en vaut deux !!!!

 

Partagez

Commentaires