Je ne suis même pas un nègre, je suis Africain !

Je ne suis même pas un nègre, je suis Africain !

Nous nous plaignons très souvent de la corruption dans nos Etats africains. Et ceux qui sont indexés le plus souvent sont ceux que nous voyons aux postes de haut rang. On te dira que tel ministre est un corrompu ou que telle autorité est un vendu. Nous ne tenons, très souvent, pas compte des « petits » coups bas qui se font à la basse échelle. Ce que le nègre oublie, c’est que l’intégrité doit commencer par lui-même.

Donne la possibilité à un nègre d’avoir une petite possibilité de choix et tu verras. A la place des compétents, il choisira son frère, son cousin, sa maitresse… quel que soit le niveau de maîtrise du sujet auquel il aura affaire.

Il n’y a rien de mal à vouloir travailler avec ses proches. Les entreprises familiales ne fonctionnent-elles pas ainsi ? Mais il est criminel de travailler avec ses proches incompétents en lésant les plus méritants. Quand des concours à grande échelle sont organisés, ceux qui sont chargés de délibérer privilégient les noms de leur région. Pour les concours de beauté et de startups, ne vous y trompez pas ; si la maîtresse du président du jury est dans le concours, vous partez avec 1000 points à rattraper. Peu importe votre beauté, peu importe la pertinence de vos arguments, peu importe comment vous présentez votre projet, vous serez toujours au second plan parce que les dés ont été pipés d’avance. Le nègre fait tout cela pour emmener les faibles d’esprit à se ranger de son côté. Il veut, demain, pouvoir dire « c’est moi qui l’ai fait » ;  alors qu’en son âme et conscience il sait qu’il a abusé de toi pour ne t’apporter que juste une petite aide.

Nous parlons de la nouvelle Afrique. Nous crions haut et fort que nous voulons de l’évolution. Mais avec ces comportements de la « politique du ventre » ou la « politique du bas-ventre »,  j’ai bien peur que cela ne puisse se faire dans les prochaines années à venir.

Oups ! Je pense avoir mal utilisé le mot nègre en me rappelant de cette phrase du film « Hôtel Rwanda » : « Tu n’es même pas un nègre, tu es un Africain » 

Pauvre Afrique !

The following two tabs change content below.
ABIDJANAIS
Abidjanais est un jeune ivoirien passionné des TICs. Logisticien de formation, mon amour pour le monde 2.0 va me faire changer de domaine d'activité. Aujourd'hui, je suis Community Manager & Blogueur. Quand l'inspiration me vient, je m'essaie à l'écriture.

8 réactions au sujet de « Je ne suis même pas un nègre, je suis Africain ! »

  1. Ce qui est dit est dit. Pour atteindre les objectifs de développement qu’ils se sont assignés, si seulement ils en ont, nos dirigeants doivent être des modèles : Plus de ministères des intérieurs ; plus de ministères des affaires du ventre et du bas-ventre ; plus de ministères des affaires étranges.
    Avis aux dirigeants et aux dirigés : le poisson pourrit par la tête. Cependant, ce sont les pieds qui servent à faire des bonds. Que celui qui, à la place des oreilles, a des poissons stylisés n’entende pas.

  2. C’est assez tragique tout ça. Il y a en effet un certain nombre (de mauvaises) habitudes et tendanecs qui persistent.
    Cela je trouve très intéressant comment les mêmes mots peuvent avoir servir de contenant à différentes réalités en fonction des points de vues, des personnes ou des époques: Nègre, Africain, Noir…

  3. « Mais il est criminel de travailler avec ses proches incompétents en lésant les plus méritants »

    Tout est dit, en attendant, continuons de nourrir l’espoir que les générations à venir réussirons là ou nous avons (ou sommes en train) d’échouer.

  4. Belle analyse, parce que pertinente dans le fond et dans la forme. Nous sommes en effet, les premiers à indexer quiconque se comporte en « nègre ». Mais le vrai « nègre » n’est-ce pas celui ou celle qui ne fait que critiquer? Celui ou celle qui ne montre pas le contraire. dans ses actes et ses paroles. Le changement, ou l’émergence ne commencera que par chacun de nous dans ses actes et ses paroles. Quand tous ceux qui ne savent que « PARLER » finiront de « PARLER », qu’ils viennent et on en reparlera…
    Merci pour ce billet, cordialement 😀 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *